Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Création 2017: Earth Beat + Carte Blanche à Patricia Essong à Paris13 - Paris / Foxoo
foxoo    twicards   guide_twitter   tendances   revue_de_presse   top_vidéos    rdv_médias
FranceParis   J'annonce 
Vos évènements relayés sur Twitter !  
Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 28/07/17 | Vues : 12


Création 2017: Earth Beat + Carte Blanche à Patricia Essong à Paris13

Cet évènement est passé.  Ne manquez pas le prochain !
Foxoo vous informe dès l'annonce des prochains évènements sur le même thème ou se tenant au même endroit. Inscrivez-vous, c'est gratuit et révocable à tout moment.

> Inscrire une alerte

Evènement passé.

Le mardi 25 avril 2017 à Paris13.

EARTH BEAT:

Au commencement était le souffle, ce souffle qui chargé d'émotions est devenu son. Un son matérialisé par des onomatopées inspirées de la nature environnante et qui s'accorde rythmiquement avec le pied qui bat la terre.

Au commencement donc, se trouve une envie commune d'explorer le Bikutsi et l'Assiko, répertoires chorégraphiques et musicaux traditionnels du Cameroun.

En effet, littéralement Bikutsi signifie «battre la terre» (en langue ewondo) tandis que Assiko signifie «pied- terre» . Pour le bassiste Hilaire Penda et le chorégraphe et interprète Merlin Nyakam, tous deux nés au Cameroun, réinterpréter ces deux répertoires, est donc une interrogation ouverte sur la corporalité de la musique, comme sur la musicalité du corps. Le projet est une histoire, dont la narration se vit comme un voyage aux lectures multiples. C'est une traversée personnelle, dans un dialogue constant, un va-et-vient entre danse et musique qui creuse notre lien à la terre, comme matrice symbolique, comme matrice du mouvement, mais aussi la physicalité de rythmes (onomatopées, travail sur le souffle), en empruntant la voie de l'improvisation.

En somme: mettre en corps la musique mais aussi les musiciens, mettre en musique les corps au son des battements de la Terre. Mais cette création n'est pas qu'une réinterprétation d'un répertoire traditionnel. Il s'ancre dans un désir de s'ouvrir à d'autres rythmes, de métisser et fusionner les genres et notamment le jazz. Chaque interprète de cette nouvelle création est porteur de son «identité» musicale. De Julien Pestre, guitariste de jazz et spécialiste de Bikusti reconnu au Cameroun comme en France, à Maciek Lasserre saxophoniste et flûtiste montreuillois, animateur au Café de la Pêche et William Ombé, batteur et percussionniste chaque artiste apporte un ancrage musical et territorial.

Earth Beat avec Julien Pestre à la guitare, Maciek Lasserre au saxophone, William Ombé à la batterie, Hilaire Penda à la basse et Merlin Nyakam à la danse.

Patricia ESSONG:

Patricia Essong grandit au Cameroun et depuis son plus jeune âge, elle s’enrichit de la culture musicale locale. A l’âge de se responsabiliser, elle poursuit ses études et entreprend une belle carrière dans un cabinet de conseil en management. Le besoin d’exprimer sa musique ne la quitte cependant jamais. Très longtemps restée dans les lignes, des choix de vie qui viennent tout remettre en question.

C’est alors un matin de janvier 2013 qu’elle décide de sortir de sa zone de confort pour aller à la rencontre de cette passion qui l’habite depuis si longtemps. La citation “le meilleur jour de ta vie est celui où tu décides que ta vie t’appartient ”, devient son leitmotiv, elle se découvre une réelle vocation et démarre son itinéraire de working girl qui va à la réalisation de son rêve.

Entre cours dans une chorale de Gospel et répétitions, Patricia sillonne les scènes musicales parisiennes pour faire passer son message : faire de son rêve une réalité.

Sous des influences de Miriam Makeba, Tracy Chapman, Lizz Wright, elle produit maintenant son tout premier album intitulé “Soul of Nü Bantu” sorti en version digitale le 10 février 2016, la sortie physique a eu lieu le 27 Mai 2016.

Dans cet album, elle fait le choix de l’enracinement en se réappropriant son héritage culturel bantou agrémenté de sa propre sensibilité. Des textes invitant à l’introspection de nos valeurs, de notre spiritualité, des traditions qui se perdent, un hommage aux artistes ayant marqué des générations entières. C’est un album qui présente un panel de langues bantoues, un parcours régional rythmé de sonorités folk, jazzy et blues.

D’une musicalité alternative et minimaliste, l’album Soul Of Nü Bantu est au service de l’émotion.

Le Petit Bain

7 Port de la Gare, 75013 Paris
Débute à 20H30




Compléter / corriger
Poster vidéo / photo
Promotions