Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Victoires de Wajdi Mouawad, une jeune femme se défenestre. Mais quand la disparition de l’un devient 2018 à Paris20 - Paris / Foxoo
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
Actualité locale     Actualité nationale     Annoncer un évènement
FranceParis
Vos évènements annoncés sur Foxoo, relayés sur Twitter !  
Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 10/03/18 | Vues : 6


Victoires de Wajdi Mouawad, une jeune femme se défenestre. Mais quand la disparition de l’un devient 2018 à Paris20

Evènement passé.

Du 14 mars au 11 avril 2018 à Paris20.

Victoires texte et mise en scène Wajdi Mouawad

avec Emmanuel Besnault, Maxence Bod, Mohamed Bouadla, Sarah Brannens, Théodora Breux, Hayet Darwich, Lucie Digout, Jade Fortineau, Julie Julien, Maxime Le Gac-Olanié, Hatice Ozer, Lisa Perrio, Simon Rembado,  Charles Segard-Noirclere, Paul Toucang, Etienne Wu Paul Lou, Mounia Zahzam, Yuriy Zavalnyouk

du 14 mars au 11 avril 2018
du mercredi au samedi à 20h30, le mardi à 19h30 et le dimanche à 15h30
création à La Colline

_Je m'en fous de la langue et comprenne qui pourra et si mes mots ne sont plus assez forts pour vous faire entendre le chaos qu'il y a à l'intérieur, ce chaos-là je vous le jette à la gueule, ce chaos-là je vais vous le hurler !_

Wajdi Mouawad

Une jeune femme d’une vingtaine d’années, portée par l’intuition du siècle qui l’a vue naître et refusant celui qui s’ouvre à elle, se tue un matin en se jetant de la fenêtre de son appartement. Pourtant elle s’appelait Victoire, pourtant elle était portée par la force brutale de la poésie. Pourtant elle croyait aux mots qui disent les maux. Dans l’instant indicible qui veut qu’une femme choisisse de se donner la mort, il y a aussi parfois l’intuition d’un don comme si, par ce geste irréparable, ce qui ne pouvait être exprimé la mort seule savait l’offrir. Si nous sommes chacun des chagrins potentiels aux êtres qui tiennent à nous, si la disparition du moindre être humain est un trou béant pour la tribu qui l’aimait, alors nul, dans cette tribu qui sera envahie par la stupeur à l’annonce du suicide de Victoire, n’aurait pu imaginer la férocité de la transformation qu’une telle mort va engendrer chez chacun d’eux.
Quand la disparition de l’un devient révélation pour l’autre, quand la mort terrifiante de la parole d’une jeunesse devient silence assourdissant pour tout un monde, quand la mort devient un geste posé avec une telle férocité, que tous devront bien reconnaître qu’un pas en avant a été fait, alors le nom de Victoire pourra devenir le nom de chacun et de ce nom éclore le mot de la vie.,es: Victorias texto y puesta en escena Wajdi Mouawad
con Emmanuel Besnault, Maxence Bod, Mohamed Bouadla, Sara Brannens, Théodora Breux, Hayet Darwich, Lucie Digout, Jade Fortineau, Julie Julián, Máximo Le Gac-Olanié, Hatice Ozer, Lisa Perrio, Simón Rembado, Charles Segard-Noirclere, Paul Toucang, Etienne Wu Paul Lou, Mounia Zahzam, Yuriy Zavalnyouk
del 14 de marzo al 11 de abril de 2018
de miércoles a sábado a las 20h 30, el martes a las 19h 30 y el domingo a las 15h 30
creación en La Colina
_¡Yo yo en locos de la lengua y comprenda qué podrá y si mis palabras no son bastante fuertes más para dejarle oír el caos que hay en el interior, este caos se lo echo(pongo) a la boca, este caos voy a usted aullarle!_
Wajdi Mouawad
Una joven de una veintena de años, llevada por la intuición del siglo que lo vió nacer y negando aquello que se abre a ella, se mata una mañana echándose de la ventana de su piso. Sin embargo se llamaba Victoria, sin embargo fue llevada por la fuerza brutal de la poesía. Sin embargo ella creía en las palabras que dicen los dolores. En el instante indecible que quiere que una mujer escoja suicidarse, hay tan a veces una intuición de un don como si, por este gesto irreparable, lo que no podía ser expresado la sola muerte supiera ofrecerla. Si somos cada una de las penas potenciales en los seres que aprecian a nosotros, si la desaparición del menor ser humano es un agujero que está abierto para la tribu le gustaba a la que, entonces ninguno, a esta tribu que será invadida por el estupor al anuncio del suicidio de Victoria, no habría podido imaginar la ferocidad de la transformación que tal muerte va a engendrar en cada uno de ellos.
Cuando la desaparición de uno se hace revelación para la otra, cuando la muerte terrorífica del discurso de una juventud se hace silencio que ensordece(amortigua) para todo un mundo, cuando la muerte se hace un gesto puesto con tal ferocidad, que ellos todos deberán reconocer bien que un paso hacia adelante ha sido hecho, entonces el nombre de Victoria podrá hacerse el nombre de cada uno y de este nombre hacer eclosión la palabra de la vida.
Enregistrement : http://www.colline.fr/fr/spectacle/victoires

La Colline - Théâtre national

15, rue Malte-Brun 75020 Paris, Île-de-France




En savoir plus




11e Traversée de Paris en Anciennes. Le dimanche 22 juillet 2018 à PARIS. 07H30


Paris Jazz Festival. Du 30 juin au 22 juillet 2018 à Paris. 16H00


Stage: Gym-danse-classique + French Cancan. Du 8 au 22 juillet 2018 à Paris10.


Fête patronale de la Sainte Anne. Le dimanche 22 juillet 2018 à Paris13. 10H30


LOLLAPALOOZA PARIS, Musique/Concert. Le dimanche 22 juillet 2018 à PARIS16.


GUS ILLUSIONNISTE, spectacle. Du 4 au 22 juillet 2018 à PARIS.


LES EXPOSITIONS D'EXPLORA, Arts/musees. Du 28 juin au 22 juillet 2018 à PARIS19.


PARADIS A LA FOLIE !, spectacle. Du 28 juin au 22 juillet 2018 à PARIS05.


Abracadabrunch. Du 3 au 22 juillet 2018 à PARIS09.